AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


 

Partagez | .
 

 i remember years ago... + harri&jj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: i remember years ago... + harri&jj   Mer 4 Déc - 0:34


i remember years ago...
with harrisson

Elle était là, belle et bien vivante, arpentant la rue poussant sa poussette. Elle était revenue après avoir disparu sans laisser de trace, sans même dire où est-ce qu'elle allait, elle avait tout quittée, job, maison et mari au risque de s'attirer les foudres de ce dernier à son retour. Par amour pour sa fille, elle avait fait un cure, elle ne voulait pas que sa fille grandisse avec l'image d'une mère dévastée par la drogue et l'alcool et un père aux multiples maîtresses. Non, Jasmine voulait le mieux pour ce petit bout de chou qui était la preuve, quelque part, qu'un jour Harrisson et elle, se sont aimés, il y avait cette alliance qui en témoigner aussi, alliance qui malgré le mélange d'amour et de haine que JJ ressentait à l'égard de son époux, n'avait pas réussi à l'enlever. Elle était toujours mariée à son don juan, le divorce n'avait pas été prononcer et il était dur pour la jeune femme de se dire que celui pour qui elle s'est enfuit et à tourner le dos à sa famille trop parfaite avait fini par faire son malheur. Il y avait à peine quelques jours qu'elle avait remis les pieds de cette maudite ville, l'appartement était déjà prêt à son arrivée, elle avait préméditée son retour, oui. Elle voulait faire face à son passé, à son présent, peut-être son futur, elle ne savait pas bien où est-ce qu'elle se situait à vrai dire. Une fois achevée la promenade matinale, elle retournait vers son petit appartement, il était certes, étroit mais suffisant pour la nouvelle qui s'offrait à elle. Une chambre pour sa petite fille, une chambre pour elle. Et juste ce qu'il faut d'espace pour respirer convenablement. Cet après-midi, un nouveau défi l'attendait, elle n'était pas revenue sans se renseigner pour un travail et c'est un professeur d'histoire du lycée où travail son ex-mari, qui lui avait proposé ce poste d'assistante si elle arrivait à dépasser toutes ses addictions et à enfin s'en débarrasser. Aujourd'hui, la femme qui se préparait pour cet entretien, était nouvelle et était fin prête à renoncer à son passé chaotique.

Un chemiser blanc et une jupe haute de tailleur plus tard, la jeune femme n'avait plus qu'à enfiler des escarpins et ajouter un joli rouge sur ses lèvres pour être prête, fin prête à se mesurer au destin. Pour l'après-midi, elle avait confiée ce qu'elle avait de plus cher à une nourrice, elle n'avait pas le choix, elle ne pouvait amener sa fille avec elle. La tension montait en elle, lorsque ce taxi s'arrêta pour la conduire au dit lieu de son entretien. Elle avait respirée un grand coup, elle savait que tout le monde l'a connaissait, du moins les ragots voulaient que les gens sachent qui elle est. La femme plus que cocue d'Harrisson, certains la détestaient, surtout l'une des élèves de son cher premier amour, accessoirement maîtresse de ce dernier. Elle ne voulait pas voir l'une des petites blondes qui avait pourrie sa vie. Elle entrait sans attendre dans le bâtiment, faisant profil bas, néanmoins la tête haute. Elle savait qu'elle n'avait pas à s'abaisser à eux, non, elle était plus forte que ça. Serrant ses doigts entre eux, elle frappait à la porte du bureau où elle avait rendez-vous. Cette entrevue serait probablement la première d'une plus ou moins longue série, le professeur voudrait sûrement s'assurer qu'elle avait décrochée et qu'elle était apte à être face à des élèves. Lui aussi connaissait sa situation et sûrement très bien Harrisson, aucun faux pas ne devait être fait. La porte s'ouvrit et on l'invita à entrer, la salle était vide, ils étaient juste deux. Elle était souriante, plus déterminée que jamais malgré qu'elle ne soit pas vraiment sûre que ce travail lui soit bénéfique d'un point de vue psychique, mais elle en avais besoin, c'était une occasion en or qu'elle ne pouvait refuser.

Il était temps pour elle de sortir de cet endroit, il fallait encore un peu de temps avant que cette opportunité prenne vraiment forte et qu'elle vienne travailler ici, elle venait tout juste de sortir de cure et il n'était pas vraiment prêt pour son arrivée. Elle le comprenait et n'ajouta rien. En sortant, la silhouette qui se dessinait au loin, lui était plus que familière, puisque c'était celle de son mari. Impossible de fuir, bien que ce n'était pas dans ses conditions qu'elle aurait voulu revoir celui qui avait partageait sa vie, mais il était trop tard pour faire machine arrière, il l'avait vu et elle allait bientôt devoir donner des explications. « Salut. » soufflait-elle, alors qu'il était désormais à sa hauteur, comme si il avait envie d'entre un simple "salut". Elle se demandait par quoi commencer, elle ne savait même pas ce qu'elle devait dire et à cet instant, c'était peut-être bien la première fois qu'elle craignait ne pas être assez forte pour assumer ses actes. Cette rencontre hasardeuse n'envisageait rien de bon, bien au contraire...

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas


Feuille de personnage
► AGE:
► RELATIONSHIPS:
Harrison R. Goodwin
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t750-harrison-goodwin-once-i-don-t-care-about-you-good-luck-getting-that-back http://snowflake-lane.forumactif.com/t725-harrison-y-a-rien-a-la
◗ CELEBRITE : Adam(reallyhot)Levine.
◗ CREDITS : © Tumblr & Bazzart.
◗ ÂGE : 35
◗ STATUT : Dans la merde. Mais vraiment, vraiment dans la merde.
◗ EMPLOI, ETUDES : Une certaine passion pour ruiner ma vie et celles des autres.
◗ ADRESSE : Ma bagnole. Définitivement ma bagnole.
◗ MESSAGES : 383
◗ POINTS : 5661
◗ CURRENTLY :

"So, do it. Decide. Is this the life you want to live? Is this the person you want to love? Is this the best you can be? Can you be stronger? Kinder? More Compassionate? Decide. Breathe in. Breathe out and decide"

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Mer 4 Déc - 1:03



jj&harrisonwhere have you been all this time.

Un mois et demi. Un mois et demi sans elle. Cela faisait huit ans que Harrison n'avait pas été séparé aussi longtemps de celle qu'il aimait. Elle était partie du jour au lendemain sans lui donner aucune nouvelle et sans indice, Goodwin ne savait toujours pas ce qu'était devenu sa femme et sa fille. La douleur l'avait rendu fou pendant un petit bout de temps et aujourd'hui encore, même si il avait trouvé la force de reprendre les cours pour parfaire ses revenus, la douleur était toujours là : lancinante, vicieuse, il avait l'impression qu'il ne pourrait jamais s'en remettre. Au début il avait pensé que JJ finirait forcément par revenir, elle ne pouvait pas le laisser sans nouvelle tant de temps ce n'était pas dans son habitude mais les semaines avaient passées et son téléphone ne sonnait pas pour autant. À NYC personne n'était foutu de le rencarder et ça le rendait dingue, il connaissait pratiquement tout le monde là-bas mais aucun n'était capable de lui donner le moindre incide. Cela lui avait valu de se brouiller avec pas mal de ses connaissances mais il s'en foutait complètement il avait besoin d'aide et il ne comprenait pas qu'on puisse le lui refuser. Etre loin de sa fille le rendait complètement dingue, il avait besoin d'elle dans sa vie. Car en effet, malgré toutes les conneries qu'il avait pu faire, Jasmine et Alessandra demeuraient ses raisons de vivre et il regrettait que les choses se soient terminées comme ça il avait naïvement pensé que malgré le fait qu'elle soit au courant de ses infidélités, JJ finirait par lui pardonner et le garderait. Quel imbécile... Ça ne s'était pas produit, finalement JJ s'était barrée et tout son entourage n'avait rien dit mais avait pensé très fort qu'après l'humiliation qu'il lui avait fait subir c'était bien fait et à présent Harrison devait vivre avec ce poids sur ces épaules. Il imaginait déjà qu'Alessandra avait du grandir énormément, quand elles étaient encore là il lui arrivait de découcher pendant deux trois jours et de la retrouver différente alors un mois & demi... Harrison pensait à tout ça, alors qu'il se rasait devant le miroir de sa salle de bain vide, de cet appartement vide de vie depuis qu'elles étaient parties. Il commençait les cours à midi. Son deuxième cours depuis sa reprise et ses élèves s'étaient moqués de lui à cause de sa barbe de bucheron. Ils avaient alors fais un pari : si l'un d'entre eux parvenait à tenir un boot camp entier il se raserait. Vincenzo Lawrence avait gagné et Goodwin s'était résigné. Heureusement qu'ils étaient là... Ces idiots lui remontaient toujours le moral et Harrison s'en voulait de les avoir abandonné aux mains d'un prof remplaçant insignifiant pendant un mois mais maintenant il était de retour. Il mettrait ses problèmes persos de côté et assurerait ses cours coûte que coûte. La situation ne pouvait pas être pire et rester enfermé chez lui ne l'aiderait pas.

Malgré le froid hivernal, c'était une assez belle journée à Winnipeg. Harrison s'était même accordé le petit plaisir de se rendre au lycée en moto. Alors qu'il gravissait les marches de l'établissement, JJ et Alessandra semblaient lui être complètement sorties de la tête il pensait déjà rejoindre son bureau, son vestiaire, mais d'abord il tenait à passer à la salle des profs pour confirmer les dates des tournois sportifs de la saison. Il prit donc le chemin de l'admistration, serein, son perfecto sur l'épaule, parcourant les couloirs surchauffés il marchait d'un bon pas lorsque soudainement... Il la vit. À l'autre bout du couloir. Dans un petit tailleur et un petit chemisier. Elle devait sans doute imaginer être correcte mais elle était indécemment sexy. Jasmine. JJ. Sa femme. Sa beauté. Son bébé. Son coeur s'arrêta de battre et il eut l'impression de vivre un rêve. Il ne s'attendait pas à se sentir aussi heureux de la voir lorsqu'elle lâcha un bref salut. Harrison ne put s'en empêcher. Il fonça vers elle et la prit dans ses bras. La serrant fort. Il avait tellement rêvé de ce moment, il était tellement soulagée de savoir qu'elle allait bien, qu'elle était de retour dans ce putain de village paumé et qu'il avait peut-être une chance de se racheter. Son cerveau carburait à cent mille mais pour le moment il voulait juste la prendre dans ses bras et profiter de ce moment incroyable. Lui qui pensait qu'il lui tirerait une gifle si un jour il était amené à la revoir, avait finalement pris la jolie brune dans ses bras, sans doute était-il d'ailleurs en train de broyer chacun de ses os, tant son étreinte était puissante. "Putain de bordel de merde mais où t'étais..." Il s'écarta d'elle, l'attrapa par les deux bras et la secoua légèrement. "Tu m'as fais une putain de peur JJ où t'étais passée ?!! Ça fait un putain de mois que j'essaie de savoir où t'es ! Et la petite ?! Et qu'est-ce que tu fous ici ?" Il regarda à droite et à gauche, il espérait que Samara ne se trouvait pas dans les couloirs à ce moment précis...  Le soulagement avait laissé place à la colère et l'heure était aux réglements de compte.
©flawless

_________________
    and suddenly, I become your past
    POURQUOI C'EST PAS COMME D'HABITUDE, ELLE M'ENGUEULE, ME CRACHE À LA FIGURE, JE LUI RETOURNE LE CERVEAU EN TROIS MINUTES, LES DRAPS NOUS CONSOLENT APRÈS CHAQUE DISPUTE. L'IGNORANCE EST L'UNE DES PIRES SOUFFRANCES.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Mer 4 Déc - 12:32


i remember years ago...
with harrisson

Vous savez quand vous n'avez pas vu pendant longtemps quelqu'un, vous avez parfois l'impression d'oublier chacun de ses traits, chacune de ses mimiques, même quand vous connaissez cette personne par coeur, parfois vous oubliez, c'est parce que cette personne vous manque et c'est quelque sorte un rappel pour vous dire, allez, il faut que tu la revois. Et quand vous revoyez enfin cette personne, vous vous rendez compte à quel point il était pareil que dans votre imaginaire, parce que vous l'avez revu, vous pouvez à nouveau voir clairement sa démarche, son sourire, son regard, tout. C'est exactement ce que Jasmine a ressentit, lorsque Harrison est apparu. C'était comme une décharge électrique et JJ ne pouvait le nier, il y avait un certain soulagement qui se propageait en elle lorsqu'elle croisa son regard. Il lui avait terriblement manqué, elle ne savait même pas comment elle avait pût rester sans donner de nouvelles autant de temps, enfin si elle le savait à vrai dire, elle n'avait pas vraiment eût le temps, là où elle était... Si le stress était toujours là, c'est une autre sensation qui avait prit possession du corps de JJ, cette sensation elle l'a connaissait, ce soudain bien-être qui allait partir aussi vite qu'il était arrivé, mais elle était tout simplement contente, contente de le revoir, malgré tout le mal, malgré toute la douleur que pouvait lui inspirer l'homme qui se tenait bientôt face à elle. Il n'était au courant de rien, c'était sûr. Une fuite dans son entourage ? Impossible puisqu'en réalité, personne n'était au courant, en dehors de sa grand-mère qui avait l'ultime mission de garder Alessandra dans le plus grand secret du monde. Elle s'était débrouillée pour tout, pour devenir une personne meilleure, une personne normale qui n'a plus rien à voir avec la drogue. Alors qu'elle n'avait pas daignée ajouter quoi que ce soit derrière le salut, par manque d'inspiration, de tact ou à cause du stress qui s'emparait d'elle à mesure. Harrisson l'a prit dans ses bras, si fort que la brune avait probablement du mal à respirer, pourtant, c'est timidement qu'elle en profita pour passer ses bras autour de lui profitant de cet instant de calme avant la tempête, yeux clos, l'avoir contre elle était une sensation redoutable, tout comme sentir à nouveau son odeur, c'était son mari, le premier et le dernier quoi qu'il arrive. C'est un peu la promesse qu'ils se sont faites en quelque sorte à Las Vegas, du moins c'était ce que cela signifiait pour elle. Mais l'étreinte ne dura pas éternellement et alors qu'il commençait à la relâcher il lui demanda où est-ce qu'elle était. La jeune femme prit une grande inspiration, assez grande pour qu'Harrisson attrape ses bras et la secoue légèrement, la colère remplaçait la douceur et ce à juste titre. Il lui dit alors que ça faisait un mois qui la chercher, qu'elle lui avait fait peur et il voulait savoir ce qu'elle foutait ici.

Cherchant quoi répondre à toutes les interrogations de l'homme, elle prenait une inspiration de plus, tentant de se convaincre qu'il comprendrait, pourtant elle n'était pas sûre de vouloir lui dire qu'elle était partie faire une cure et qu'elle était là parce qu'elle allait peut-être travailler dans le même établissement que lui, il croirait peut-être même qu'elle fait ça pour le surveiller à cause de sa jalousie, pourtant ce n'était pas son but, de toute façon qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire contre les infidélités de son mari ? Elle se sentait tellement seule et humiliée face à sa peine, personne ne pouvait vraiment la comprendre et impossible pour elle de se retourner vers sa famille pour trouver du réconfort. Ils avaient été contre eux dès le début et tout ce qu'ils feraient c'est de lui rire au nez en lui disant que de toute façon ils savaient que cela arriverait et que dans un sens c'était bien fait pour elle, qu'elle aurait dû les écouter. Mais il n'était pas l'heure de se lamenter sur son sort, la jeune femme devait se montrer plus forte que ça et ne faire apparaître aucune de ses faiblesses. Oui, elle devait se cacher de son propre mari parce qu'il n'était pas l'heure de lui exprimer la douleur qui l'a rongée depuis de longs mois et même plus que ça. C'était le moment de régler leurs comptes et il y en avait des choses à dire et ça se terminerais en une dispute de plus, comme d'habitude, bien que ça ne soit pas vraiment l'endroit approprié pour autant pour lui, que pour elle. « Rassure-toi Alessandra vas bien. Et... Je te l'amènerais pour que tu la vois. » avait-elle dit simplement, sans prendre la peine de répondre à ses autres questions, à vrai dire, elle n'avait qu'envie de fuir. Elle ne savait même pas comment lui expliquer qu'elle avait voulu changer, qu'elle avait voulu devenir une mère parfaite, faute d'avoir été une épouse assez bien pour qu'il lui reste. La culpabilité était quelque part devenue la meilleure amie de Jasmine, elle se demandait toujours ce qu'elle avait ratée pour que son couple dérive autant, pour que son mariage ne tiennent plus que par un fin bout de fil qui menaçait de couper à chaque instant, si il n'était pas déjà coupé depuis longtemps. Alors qu'elle contournait son ex-mari avec l'espoir qu'il ne la rattrape pas et qu'elle puisse partir, elle s'arrêta nette pourtant quelques mètres plus tard, se retournant pour regarder celui qu'elle venait de laisser seulement quelques secondes auparavant. « Je suis désolée que t'ai pu t'inquiéter et ne pas profiter pleinement de toutes les conasses que tu baises maintenant que ta femme était assez loin pour que toutes les rumeurs ne lui viennent pas aux oreilles. » quelque part la rage avait refait surface dans le petit corps de Jasmine qui avait subi quelques dégâts à cause de la drogue. Elle n'avait pas criée lorsqu'elle avait ses mots, elle était restée presque calme, bien qu'à l'intonation de sa voix on sentait que ce n'était qu'une bombe à retardement qui finirait par exploser. Mais, ne dit-on pas que le silence de la douleur est parfois bien plus fort que le bruit de la rage ? JJ savait très bien que cette phrase aurait le don d'énerver Harrisson, mais en fait, elle aurait voulu simplement que ça le blesse, que ça le blesse au moins pour qu'il ressente la douleur qu'elle a ressentit, mais cela ne risquait pas d'arriver. Un voile faisait son apparition dans le regard de Jasmine, troublant sa vue, elle essayait de freiner la tristesse qui montait en elle, elle n'avait pas le droit d'être faible, pas ici, pas face à lui. Elle ne pouvait pas lui montrer que tout ça l'affectait encore. « Je suis pas sûre que ça soit l'endroit pour régler nos comptes, ça serait dommage qu'une de tes élèves passent par là et te voit en compagnie de ta femme, non ? » dit-elle en lui faisant un clin d'oeil, c'était ironique tout ça, la femme qui se cachait des maîtresses, n'était-ce pas l'inverse normalement ? JJ pouvait se montrer blessante, du moins elle mettait tout en oeuvre pour.

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas


Feuille de personnage
► AGE:
► RELATIONSHIPS:
Harrison R. Goodwin
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t750-harrison-goodwin-once-i-don-t-care-about-you-good-luck-getting-that-back http://snowflake-lane.forumactif.com/t725-harrison-y-a-rien-a-la
◗ CELEBRITE : Adam(reallyhot)Levine.
◗ CREDITS : © Tumblr & Bazzart.
◗ ÂGE : 35
◗ STATUT : Dans la merde. Mais vraiment, vraiment dans la merde.
◗ EMPLOI, ETUDES : Une certaine passion pour ruiner ma vie et celles des autres.
◗ ADRESSE : Ma bagnole. Définitivement ma bagnole.
◗ MESSAGES : 383
◗ POINTS : 5661
◗ CURRENTLY :

"So, do it. Decide. Is this the life you want to live? Is this the person you want to love? Is this the best you can be? Can you be stronger? Kinder? More Compassionate? Decide. Breathe in. Breathe out and decide"

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Jeu 5 Déc - 13:57



jj&harrisonwhere have you been all this time.

Elle avait disparue pendant un mois et la seule chose qu'elle avait trouvé à lui dire en le voyant était un banal 'salut' maintenant qu'il l'avait pris dans ses bras et qu'il avait retrouvé un monde en cours, Harrison n'aspirait qu'à s'expliquer avec celle qui était son épouse depuis huit ans, il pouvait comprendre qu'il lui avait fait énormément de mal en lui faisant part de toutes ses infidélités mais il ne pouvait pas lui pardonner de l'avoir privé de sa fille pendant autant de temps. JJ était parfaitement au courant qu'Alessandra était tout pour Harrison, lui avait du grandir avec un père démissionnaire il ne voulait pas qu'un jour sa fille lui reproche les mêmes choses. Il voulait être présent pour elle et lui montrer qu'il serait le seul homme qui serait toujours là pour elle et qui prendrait soin d'elle jusqu'à son dernier souffle. Alors oui, même si il était ravi de revoir sa femme, il ne pouvait s'empêcher de bouillonner en repensant au supplice qu'elle lui avait infligée. Et puis tellement de questions se bousculaient dans sa tête.. Que faisait-elle dans son lycée ? Elle qui avait pété les plombs quand elle avait appris qu'il avait entretenu une liaison pendant un certain temps avec une de ses élèves, il était étrange qu'elle soit désormais prête à prendre le risque de la croiser même si Harrison n'était pas sûr qu'elle savait à quoi Samara ressemblait. Dans tous les cas, il n'avait pas envie de le savoir. Quand la jeune femme déclara que leur fille allait bien et qu'elle l'emménerait afin qu'il la voit, Harrison s'esclaffa. "Comment ça tu me l'améneras ? On va aller la voir tout de suite ! Putain JJ tu te rends compte ou pas de ce que tu m'as fais ? Je sais que je t'ai fais énormément de mal quand t'as appris ce que j'avais pu faire mais de là à me priver de ma fille t'as été vraiment en dessous de tout pour le coup ! Je vais avoir du mal à te pardonner." C'était du grand Harrison Goodwin il avait tout foutu par terre en la trompant et en la poussant à partir mais il arrivait encore à lui reprocher. Il était de mauvaise fois, il était en colère et surtout il lui en voulait comme jamais. Pourtant les sales coups ils s'en étaient fait depuis qu'ils se connaissaient mais la fuite de Jasmine était de loin le pire qu'elle lui avait fait.

Puis elle le contourna et prit le chemin de la sortie, Harrison tendit le bras pour la rattraper lorsqu'elle s'arrêta net et fit volte-face, lui balançant qu'elle était désolée qu'il se soit inquiété et qu'il n'ait pas pu profiter de toutes les nanas de Winnipeg. Le sang d'Harrison ne fit qu'un tour, il serra les poings. Il ne voulait pas exploser de colère sur son lieu de travail sinon le proviseur le ferait une nouvelle fois arrêter et il voulait à tout prix reprendre le travail, il en avait marre de passer ses journées à déprimer chez lui et avait besoin de redonner un peu de normalité à sa vie. Le professeur de sport s'approcha donc de sa femme pour éviter que les quelques élèves qui passaient par là puissent les entendre. "Arrête de dire n'importe quoi j'ai revu pratiquement personne pendant ce temps là puis qui me dis pas que tu t'es pas barré avec un connard toi, hein ? Un connard qui t'aurait promis monts & merveilles, qui t'aurait planté et qui t'aurait obligé à revenir ici ? Tes chers parents pouvaient pas te passer un peu de leur fric pour m'éviter jusqu'à la fin de tes jours ?" Il était amer, elle venait de le provoquer et il ne comptait pas se laisser faire. Il savait que ses incartades l'avaient rendu dingues mais il s'était plutôt bien tenu pendant son absence. À vrai dire il n'avait pas été vraiment d'humeur à la tromper et s'était calmé à ce niveau là. Il pensait qu'Aaron profiterait de l'absence de Jasmine pour l'embarquer faire la fête, mais même lui semblait s'être calmé sur les nanas et l'alcool. Des rumeurs le disaient même casés mais Harrison n'y croyait pas. Aaron ne pouvait pas s'être casé c'était loin d'être son genre. Mais bref. Lorsqu'elle lui conseilla de changer d'endroit au cas où si des élèves les voient ensemble, Harrison secoua la tête puis lui adressa un sourire forcé. "T'es ridicule."

Néanmoins elle n'avait pas tort, il n'avait pas forcément envie que ses élèves les voient ensemble car tous étaient au courant qu'elle l'avait quitté et c'était déjà suffisant. À présent il voulait reprendre le contrôle de la situation et pour ça il fallait qu'ils aillent dans un endroit où il n'aurait pas besoin de surveiller son comportement. "Suis moi, on va dans mon bureau. Je passe devant." Il joignit le geste à la parole et prit le chemin du gymnase. À cette heure-ci personne ne devait y être et ils ne devraient pas être dérangés à part peut-être par ses joueurs de basket qui voudraient peut-être venir lui passer le bonjour et l'embêter un peu au passage. Mais bon au moins c'était toujours mieux que le couloir principal. Trois minutes plus tard, le couple était arrivé dans le bureau. C'était une petite pièce dont les murs étaient recouverts de médailles, de coupes & de récompenses en tout genre. Sur le bureau, des tasses de café, des dossiers en pagailles, des chronomètres, des sifflets et même un altère qui servait de presse-papier. Harrison n'était pas sûr que JJ soit déjà venue ici. "Maintenant sois sincère avec moi et dis moi où t'étais passé Jasmine. Parce que pour avoir rendu l'appartement comme tu l'as fais, pour avoir virer la moitié des membres c'est que t'étais quand même sûre de pas revenir. Donc je t'écoute." Il la regarda puis rajouta. "Et si c'est à cause d'un mec, t'as pas intérêt à omettre un détail à propos de ce fils de pute."
©flawless

_________________
    and suddenly, I become your past
    POURQUOI C'EST PAS COMME D'HABITUDE, ELLE M'ENGUEULE, ME CRACHE À LA FIGURE, JE LUI RETOURNE LE CERVEAU EN TROIS MINUTES, LES DRAPS NOUS CONSOLENT APRÈS CHAQUE DISPUTE. L'IGNORANCE EST L'UNE DES PIRES SOUFFRANCES.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Jeu 5 Déc - 15:27


i remember years ago...
with harrisson

Elle était de retour, se demandant encore si c'était une bonne idée d'être revenue. Oui, elle voulait affronter ce qu'elle avait laissée derrière elle, mais rester loin de tout ça aurait peut-être était plus simple ? Non et puis de toute façon, JJ n'était pas le genre de monstre capable de priver ce qu'elle avait de plus cher de son père, même si elle l'avait déjà fait, elle n'aurait pas pût vivre ainsi. Elle lui en voulait mais pas au point de lui enlever totalement sa fille, quand elle l'a fait elle avait une bonne raison, désormais elle n'en avait plus. Jasmine, était d'autant plus, consciente de l'importance qu'avait Alessandra aux yeux d'Harrisson et puis, c'était probablement la dernière raison ces derniers mois qui les reliaient encore tous les deux. Avoir amenée Alessandra loin de lui, était sûrement l'acte le plus abominable que Jasmine ait pu faire à Harrison, mais cette fois, elle avait été égoïste cette fois, elle n'aurait décemment pu laisser son bébé alors qu'elle partait pour une si longue période, c'était inconcevable et tant pis si il ne le comprendrais pas et tant pis si il ne le pardonnerais pas, de toute façon, comme si le pardon avait encore une importance fasses à tout ce qu'ils ont traversés. De toute façon si Harrison n'avait pas pu voir sa fille durant tout ce temps, Jasmine se trouvait exactement dans le même position que lui, ce n'était pas là où elle était qu'elle aurait pu la voir et cette dernière avait été privée d'Alessandra de la même façon et durant le même nombres de jours, jours qu'elle n'avait cessée de compter durant sa cure. Si JJ était dans les couloirs du lycée où son mari enseignait ce n'était certainement pas pour le voir lui à la base et encore moins l'espèce de petite traînée qu'il s'était tapé, de toute façon, elle ne savait même pas à quoi ressemblait la maîtresse d'Harrisson. Si elle n'avait pas été en quelque sorte de se rendre ici, elle n'aurait jamais pris l'initiative et le risque seule, de venir affronter cet endroit. L'homme n'avait pas vraiment l'air d'accord avec le fait que JJ lui amène Alessandra et il n'hésita pas à lui témoigner son clair désaccord en lui disant qu'ils allaient aller la voir tout de suite. Il ajouta qu'elle avait vraiment été en dessous de tout en lui enlevant sa fille et qu'il aurait probablement énormément du mal à lui pardonner cet acte. La première réaction de la jeune femme fût de hausser les épaules, puis ce geste fût rapidement suivi de la parole. « Comme si le fait que tu m'pardonnes, allez changer quelque chose. » elle était froide, la haine avait pris possession de ses paroles plus qu'il ne devrait et elle regretterait sûrement certains mots. Harri était le genre de mec à vous faire tous les torts du monde, et pourtant à trouver encore quelque chose à vous reprocher et, ça, JJ le savait, elle en avait même pris l'habitude. Après tous les coups bas qu'ils se sont faits, ces deux-là connaissaient le comportement de l'autre, même si Jasmine avait toujours du mal à s'accommoder de celui de son mari et qu'elle aimerait qu'ils reconnaissent ses torts plutôt que de l'enfoncer, elle. Mais si, lui n'était pas capable de reconnaître ses torts, il était tout aussi rare que Jasmine reconnaisse les siens, même si cette fois, elle était capable d'accepter que son acte été la pire chose qu'elle ait pu lui faire.

Elle voulait partir et ne serait-ce que pendant un instant, elle avait eu le courage de le faire pourtant elle s'était ravisée, ravisée pour déclencher une énième dispute sans vouloir vraiment le faire, elle voulait juste faire sortir toute la haine qu'elle éprouvait en elle, rage qu'elle avait exprimée calmement alors que son interlocuteur serrait les poings. Harrison se rapprocha de celle qui était encore sa femme, lui disant qu'il n'avait vu personne pendant son absence, à ces mots, JJ riait jaune. Elle ? Avoir rencontré quelqu'un ? Elle n'aurait jamais pensée qu'Harri puisse être aussi naïf. Ses parents ? Inutile d'en parler, elle avait fait un choix il y a huit ans et il était hors de question pour elle de revenir là-dessus. « C'est tellement logique d'attendre que j'ai le dos tourné pour m'être fidèle, n'est-ce pas ? T'es naïf, je suis pas comme toi, moi. Je fuis pas les problèmes en allant chercher du réconfort ailleurs ! Mes parents ? Devrais-je te rappeler que ça fait huit ans que je leur adresse plus la parole parce que j'ai fait un choix ? Je me demande si j'aurais pas mieux fait de me casser une jambe ce jour-là ! » pestait-elle, réalisant qu'elle n'aurait jamais dû dire ce qu'elle avait dit, elle ne pensait pas vraiment ce qu'elle disait et avoir tout abandonnée pour lui, n'était pas quelque chose qu'elle regrettait. Comme si l'avoir provoqué une fois ne suffisait pas, la couche que venait de rajouter JJ était sûrement l'annonce de la troisième guerre mondiale entre eux. Les retrouvailles s'avéraient encore plus destructrices qu'elle n'aurait pût jamais imaginer. Elle, elle était ridicule ? Elle secoua la tête à son tour, accompagné d'un long souffle désespéré, il était préférable de ne rien rajouter à cette attaque. Mais finalement, l'idée de JJ n'était pas si bête puisqu'il venait de lui dire qu'ils allaient dans son bureau et qu'il fallait qu'elle le suive, il parti le premier et elle mît quelques secondes à le suivre, elle avait hésité à s'enfuir pour ne pas affronter une minute de plus son ex ou son mari, qu'importe.

JJ ne prit pas vraiment la peine de regarder le décor de ce bureau, à vrai dire ça ne l'intéressait pas, elle, tout ce qu'elle voulait c'était de s'échapper de ce maudit endroit pour retrouver sa fille et rester enfermée jusqu'à la fin de ses jours pour ne plus avoir à le recroiser, tant la douleur lui était pénible. D'autant plus, qu'elle ne pouvait que s'imaginer qu'il avait emmené sa petite salope ici pour se la faire, rien qu'à cette idée un frisson d'horreur et de dégoût parcouru entièrement sa colonne vertébrale. Croisant les bras sur sa poitrine, elle attendait qu'il parle, puisque c'était sûrement le but de leur venue ici. Il lui demandait d'être sincère avec lui et de lui dire où est-ce qu'elle était passée prétextant que pour avoir rendue l'appartement ainsi c'est qu'elle n'était sûre de ne pas revenir. Ne pas revenir ? Elle y avait pensé mais c'était très vite ravisée, elle s'était simplement dit que le jour où elle reviendrait, ce n'était certainement pas dans cet appartement qu'elle voulait revivre. Il ajouta que si c'était pour un mec, elle n'avait pas intérêt à omettre un détail sur ce dernier. « Même si c'était pour un mec, hein, qu'est-ce que ça peut t'foutre ?! » dit-elle sur un ton provocateur, un léger sourire satisfait sur les lèvres. Elle s'enfonça un peu plus dans le bureau, parce que ce qui c'était passé, c'était pas vraiment ça et rapidement le sourire de JJ disparaissait en même temps qu'elle prenait une inspiration. « J'étais en cure, j'suis partie m'faire soigner Harri. Je voulais plus de tout ça, je voulais être la mère parfaite pour Alessandra, j'ai pas réussie à préserver mon mariage alors, je voulais juste.. Je voulais juste au moins réussir mon rôle de mère. » avouait-elle, elle ne voulait pas le dire comme ça, elle montrait une de ses failles, même si il devait probablement être conscient de ses faiblesses.

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas


Feuille de personnage
► AGE:
► RELATIONSHIPS:
Harrison R. Goodwin
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t750-harrison-goodwin-once-i-don-t-care-about-you-good-luck-getting-that-back http://snowflake-lane.forumactif.com/t725-harrison-y-a-rien-a-la
◗ CELEBRITE : Adam(reallyhot)Levine.
◗ CREDITS : © Tumblr & Bazzart.
◗ ÂGE : 35
◗ STATUT : Dans la merde. Mais vraiment, vraiment dans la merde.
◗ EMPLOI, ETUDES : Une certaine passion pour ruiner ma vie et celles des autres.
◗ ADRESSE : Ma bagnole. Définitivement ma bagnole.
◗ MESSAGES : 383
◗ POINTS : 5661
◗ CURRENTLY :

"So, do it. Decide. Is this the life you want to live? Is this the person you want to love? Is this the best you can be? Can you be stronger? Kinder? More Compassionate? Decide. Breathe in. Breathe out and decide"

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Ven 6 Déc - 10:04



jj&harrisonwhere have you been all this time.

En effet ce bureau avait été le théâtre du début de sa liaison avec la jolie Samara. Cette dernière avait très vite compris que le professeur de sport n'était pas insensible à son charme et elle avait multiplié les prétextes bidons pour le rejoindre dans son bureau jusqu'au jour où la tension était trop forte ils avaient craqués et s'étaient jetés l'un sur l'autre. Sauf qu'aujourd'hui, Harrison ne pensait pas du tout à ce qu'il avait bien pu faire avec la demoiselle Williams, pour le moment il était assoiffé de réponses et tenait à savoir ce que Jasmine avait bien pu faire pendant que lui s'enfonçait dans l'alcool et le manque d'elles. Harrison avait toujours eu un problème avec l'alcool mais les choses s'étaient empirées ces derniers temps, pendant ces trois dernières semaines son débit de boisson s'était augmenté au point que Aaron lui-même avait refusé de le servir à plusieurs reprises lui disant que ce n'était pas une solution et tout le laïus habituel, pour que McCauley en vienne à dire un truc pareil c'est qu'Harrison avait en effet pas mal abusé. Heureusement, la perspective de reprendre son travail l'avait remis dans le droit chemin et il faisait maintenant attention à ne plus rien consommer à part le soir quand il retnrait chez lui. Quoiqu'il en soit là n'était pas le sujet, pour le moment il aspirait juste à comprendre, à savoir où Jasmine était partie. Lorsqu'elle lui balança ce que ça pouvait bien lui foutre que ça soit pour un mec, Harrison haussa les sourcils. "Je crois que t'as pas bien compris ce qui peut arriver à ton mec, si j'apprends qu'il a ne serait-ce que été dans la même pièce que ma fille. On a déjà parlé de ça Jasmine, si jamais un jour tu te retrouves un autre mec je veux pas qu'il voit ma fille, donc j'espère que t'as bien pensé à ça." Aveuglé par la jalousie, Harrison continuait son discours le petit sourire narquois de Jasmine le mettait dans tout ses états et c'est ce qui leur avait valu leurs plus belles disputes. Elle avait le don d'appuyer là où ça faisait mal et de le provoquer jusqu'à ce qu'il sorte de ses gonds, et là elle était sur la bonne voie. Harrison bouillonnait et se passait cent mille films à la seconde, il imaginait ce à quoi devait ressembler ce connard et ça le rendait complètement dingue. D'accord, il n'avait pas toujours bien traité Jasmine, d'accord il l'avait trompé à de multiples reprises mais si il y avait bien une chose qu'il redoutait plus que tout c'était qu'elle se trouve quelqu'un d'autre. Lorsqu'ils avaient commencé à se fréquenter, il avait appris qu'elle était sortie avec trois autres mec pendant les six longs mois où il avait décidé de l'ignorer car elle lui avait menti sur son âge. C'était quelque chose qu'il avait vraiment eu du mal à supporter, Jasmine était à lui depuis le début et il ne pouvait concevoir qu'elle aille voir ailleurs. "Tu me rends dingue Jasmine."

Et soudainement, elle lâcha la bombe. La vérité. Ce pourquoi elle était partie. Harrison resta sur le cul, et c'est le moins qu'on puisse dire ! Il la regarda avec de grands yeux. "C'est vrai JJ ? T'étais vraiment en cure ?" Le nombre de fois où il lui avait demandé d'en rejoindre une, de se séparer de toutes ces mauvaises habitudes. Jasmine avait grandis dans un monde d'opulence où tout lui était accessible dont la drogue. Elle en avait pendant longtemps abusé, au début Harrison s'en accommodait mais très vite il n'avait plus supporter. Lui qui buvait, elle qui se droguait, cela les menait souvent à se disputer de manière très violente au point d'en venir aux mains et Harrison savait que cela aurait tôt ou tard raison de leur couple. Mais là... De savoir qu'elle avait fait ce qu'il fallait pour en pas que cela arrive, pour être une meilleure mère. Harrison était sincèrement touché, JJ devait savoir que la meilleure chose que JJ pouvait faire pour reconquérrir le coeur d'Harrison c'était de devenir clean. Enfin sans doute celui-ci omettait de se rappeler qu'après tout ce qu'il lui avait subir il n'était peut-être pas le bienvenue de nouveau dans sa vie mais pour le moment Harrison ne voyait que la nouvelle vie qui se profilait entre eux. Il se dirigea vers elle et lui prit les mains : "Je suis tellement content t'imagines même pas, je suis trop fier de toi ! Mais pourquoi tu me l'as pas dis ? J'aurais gardé Alessandra en attendant, pourquoi tu me l'as retiré ? C'est génial... On va pouvoir revivre ensemble et enfin pouvoir former la famille qu'on a toujours voulu être. Pourquoi pas même faire un deuxième enfant..." C'était tout Harrison. S'emballer pour rien, voir les choses en grand...
©flawless

_________________
    and suddenly, I become your past
    POURQUOI C'EST PAS COMME D'HABITUDE, ELLE M'ENGUEULE, ME CRACHE À LA FIGURE, JE LUI RETOURNE LE CERVEAU EN TROIS MINUTES, LES DRAPS NOUS CONSOLENT APRÈS CHAQUE DISPUTE. L'IGNORANCE EST L'UNE DES PIRES SOUFFRANCES.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Ven 6 Déc - 21:20


i remember years ago...
with harrisson

Si Jasmine avait été dur dans ses paroles, ça n'avait pas l'air d'affecter plus que ça, Harrison impassible, aveuglé par le fait que JJ pourrait entretenir une relation avec un autre homme. Comme si elle en était vraiment capable ? Le peu d'hommes qui ont eu un jour l'honneur de faire partie de la vie de la brune, n'ont jamais fait long feu, puisqu'il y a déjà bien longtemps qu'elle est tombée sous le charme d'Harrisson et qu'à ses yeux il n'y avait personne d'autre qui lui arriverait à la cheville malgré les disputes, les désaccords et autres points négatifs de leur histoire. L'homme qui se tenait devant elle était son passé, son présent et probablement à jamais son futur, de toute façon, ils n'avaient plus le choix désormais, ils avaient fondé une famille ensemble et même si un beau jour la haine aurait prit le dessus sur tout ce qu'il pouvait ressentir l'un pour l'autre, Alessandra était le témoin de leur amour passé.Il est vrai qu'ils avaient déjà parlés du fait que si l'un d'eux refaisait sa vie, il était hors de question que le remplaçant de l'autre n'est l'honneur de voir Alessandra, c'était clair et formel et il était hors de question de déroger à la règle, que ça soit maintenant ou plus tard qu'importe. JJ ne pouvait s'empêcher d'écouter son discours, ce sourire narquois toujours affiché sur ses lèvres, qu'est-ce qu'il était pathétique. « T'as fini ton petit monologue là ? J'suis pas sûre que l'éventualité que j'ai quelqu'un dans ma vie, soit vraiment le sujet. Et puis jusqu'à preuve du contraire, j'ai encore le droit de faire ce que je veux, tu te gêne pas pour le faire toi. » affirmait-elle sûre d'elle. Heureusement que Jasmine ne réfléchissait pas vraiment comme ça, parce que si elle voulait se venger des liaisons extra-conjugales de son époux, ils n'étaient pas tirés d'affaires et les disputes ne cesseraient pas de si-tôt. Pourtant, rien ne l'empêcher de le faire, mais l'espoir secret que son mariage n'était pas tout à fait perdue subsistait quelque part elle et elle ne voulait pas tout gâcher en s'obstinant à faire du mal à Harrisson. Si elle le rendait dingue, il est fort probable qu'il la rendait dingue tout autant. C'était un cercle vicieux, ils se rendaient fous l'un l'autre et cette histoire pourrait peut-être un jour se terminer à l'asile, tiens ! Si la cure, lui avait permis de faire en sorte de balayer la drogue de sa vie, les séquelles de la consommation de cette dernière restait et resterait probablement à vie. Excès de colère et violence, faisait partie des choses qui rappelaient à JJ son passé de junkie et elle n'en était pas vraiment fière, pourtant elle avait appris à faire avec de toute façon elle n'avait plus le choix, c'était la partie intégrante d'elle dont elle ne pourrait se débarrasser même avec tous les efforts du monde. C'était un peu comme son amour pour Harrisson, elle avait beau lui trouvait tous les défauts du monde pour s'en éloigner, se rappeler sans cesse de tout le mal qu'elle avait endurée par sa faute, elle était indéniable et in-considérablement amoureuse de lui, au point, que malheureusement (ou heureusement), elle était prête à tout lui pardonner.

La vérité était tout autre que celle que JJ tentait de faire croire à son mari, non ce n'était pas à cause de quelqu'un d'autre qu'elle avait déserter, la raison qu'elle venait de lui balancer à la figure, comme ça, sans le ménager, était beaucoup plus sérieuse et beaucoup plus importante, la démarche de JJ de se soigner était haute en signification, visiblement autant pour elle que pour lui. D'ailleurs, il en était tellement surpris, qu'il n'avait pas vraiment l'air de la croire pourtant en simple réponse à son questionnement, elle hocha la tête. Elle ne compte plus le nombre de fois où Harrison lui avait demandé d'y aller, mais à ce moment-là, JJ n'était pas prête à rompre la douce liaison qu'elle entretenait avec la drogue, c'était son seul échappatoire, sa seule façon de croire que tout allait encore tout à fait bien de sa vie, sauf que les retombées étaient toujours les mêmes et si elle faisait planait pendant un temps, le dur retour à la réalité n'était plus un rêve mais plutôt un cauchemar. Mais JJ n'était pas la seule à avoir ses vices, il faut dire qu'Harrison avait un faible pour l'alcool. Alors imaginez bien que le mélange drogue-alcool était destructeur pour leur couple et c'est aussi sûrement en partie à cause de ça que leur mariage en a reçu un coup. Jasmine ne comptait plus le nombre de disputes qui auraient pu tourner très mal, certaines d'entre-elles n'était plus que de simples échanges haineux, la violence morale se remplaçait parfois la violence physique et autant vous dire que tout ça en était devenu invivable. Harrison avait l'air heureux, si heureux qu'il vînt prendre les mains de la jeune femme, lui comptant combien il était content qu'elle l'est fait, lui demandant pourquoi elle lui avait retiré Alessandra. Il ajoutait même qu'il pouvait désormais revivre ensemble, former la famille qu'ils ont toujours voulu être et peut-être même envisager un deuxième enfant. Par réflexe, Jasmine fît un pas en arrière comme pour montrer sa méfiance et sa soudaine incompréhension, à vrai dire, elle ne s'était pas préparée à de telles paroles. « Je pouvais pas te la laisser, je pouvais pas me dire qu'elle était susceptible de voir... Les autres. » répondit-elle dans un premier temps à sa question. Mais pour ce qui était de reformer une famille, JJ était sceptique, pas qu'elle n'en mourrait pas d'envie, non. Mais elle ne voulait plus jamais, ô non plus jamais revivre ces derniers mois, les tromperies et autres, elle en aurait pas vraiment la force. « Harrisson, je peux pas continuer à te partager. Je peux pas concevoir qu'on revive ensemble et que tu continues à t'en taper d'autres. Je veux plus de ça, plus du tout. » expliquait-elle sérieuse, si elle était beaucoup plus courageuse à cet instant précis, elle lui aurait même imposée un choix : elle ou les autres, sauf qu'elle avait bien trop peur que son mari lui réponde qu'il préférait les autres.

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas


Feuille de personnage
► AGE:
► RELATIONSHIPS:
Harrison R. Goodwin
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t750-harrison-goodwin-once-i-don-t-care-about-you-good-luck-getting-that-back http://snowflake-lane.forumactif.com/t725-harrison-y-a-rien-a-la
◗ CELEBRITE : Adam(reallyhot)Levine.
◗ CREDITS : © Tumblr & Bazzart.
◗ ÂGE : 35
◗ STATUT : Dans la merde. Mais vraiment, vraiment dans la merde.
◗ EMPLOI, ETUDES : Une certaine passion pour ruiner ma vie et celles des autres.
◗ ADRESSE : Ma bagnole. Définitivement ma bagnole.
◗ MESSAGES : 383
◗ POINTS : 5661
◗ CURRENTLY :

"So, do it. Decide. Is this the life you want to live? Is this the person you want to love? Is this the best you can be? Can you be stronger? Kinder? More Compassionate? Decide. Breathe in. Breathe out and decide"

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Jeu 12 Déc - 19:08



jj&harrisonwhere have you been all this time.

Harrison avait toujours réagis de la sorte et il n'était pas sûr qu'il change un jour. Il était réellement du genre à s'emballer pour rien et à sauter sur n'importe quelle occasion qui lui semblait bonne pour se mettre à délirer sur une éventuelle utopie. Et c'était exactement ce qui était en train de se faire, Harrison avait toujours pensé que tout ses problèmes de couple étaient liés à l'addiction de JJ alors qu'en réalité ils étaient liés à lui aussi. Son côté alcoolique leur avait causé de nombreux soucis, à tel point qu'il avait même fait de la prison pendant trois ans après une bagarre qui avait valu une infirmité à un mec. JJ l'avait quitté pendant six mois de détention avant de revenir vers lui, parce que finalement c'était toujours ça le problème : ils savaient qu'ils devaient se séparer, qu'ils étaient incapables d'être ensemble mais au final ils finissaient toujours pas se retrouver pour remettre ça. Harrison savait que Jasmine était son âme soeur, il était la première femme qu'il avait aimé, qu'il avait sincèrement aimé. Dont il était accro. Jasmine avait cet étrange pouvoir sur lui, le pouvoir de l'adoucir, de le calmer, de l'apaiser tout comme celui de le rendre complètement dingue et de repousser ses limites. Les deux amants terribles avaient pensé se calmer au moment de la naissance de leur fille mais hélas, tout était bien allé pendant quelques mois avant que le naturel revienne au galop. Harrison était incapable d'identifier ce qui avait vraiment foirer entre eux pour qu'il en arrive à la tromper mais il savait qu'il y avait pris goût trop vite. Il s'était rendu compte qu'il était tellement facile de lui mentir, de dissimuler. Avoir une seconde vie était devenu un jeu d'enfant, surtout qu'elle ne sortait pas beaucoup et qu'elle ne posait pas beaucoup de questions, sans doute parce qu'au fond elle se doutait de ce qu'il se passait réellement. Dans tous les cas, le jeune père était maintenant face à de nouveaux horizons, la cure de Jasmine était peut-être un signe. Un signe qu'une énième chance leur était donnée.

Lorsque Jasmine lui expliqua qu'elle avait été incapable de lui laisser Alessandra car elle ne voulait pas que les autres s'en occupent, Harrison haussa les sourcils. "Tu crois vraiment que je pourrais ramener n'importe laquelle de ces filles à la maison ? Leur présenter Alessandra ? Ne dis pas n'importe quoi je te ferais jamais ça. J'en ai ramené qu'une seule à la maison et c'était une étrangère. Et tu travaillais, et Alessandra était chez Aelya." continua t-il de préciser comme si c'était utile. Il vit alors à la réaction de JJ qu'ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Elle se montrait méfiante et regardait son mari avec une lueur qui n'annonçait rien qui vaille. Le jeune homme s'écarta alors d'elle, voyant qu'elle n'était pas prête à se laisser amadouer comme ça. Quand la jolie brune lui répondit qu'elle ne voulait plus avoir à le partager avec d'autres, Harrison poussa un long soupir et s'appuya contre son bureau. Il croisa les bras et regarda sa femme. "Jasmine, c'est plus compliqué que ça à présent. Je me suis... Attaché à elle. Enfin, je peux pas tout arrêter comme ça et sortir de sa vie d'un coup. Je suis pas prêt, elle non plus. Enfin je pense." Il savait que ses mots risquaient de blesser sa femme mais en même temps c'était la réalité. Il ne savait pas où est-ce que son histoire allait le mener avec Sam mais il savait qu'il n'était pas tout à fait prêt à faire une croix définitive sur elle.
©flawless

_________________
    and suddenly, I become your past
    POURQUOI C'EST PAS COMME D'HABITUDE, ELLE M'ENGUEULE, ME CRACHE À LA FIGURE, JE LUI RETOURNE LE CERVEAU EN TROIS MINUTES, LES DRAPS NOUS CONSOLENT APRÈS CHAQUE DISPUTE. L'IGNORANCE EST L'UNE DES PIRES SOUFFRANCES.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Jeu 12 Déc - 22:20


i remember years ago...
with harrisson

Elle était guérie et voulait reprendre sa vie en main, Jasmine n'était plus la même femme. Elle était maître de ses paroles et surtout de ses actes, elle n'était plus dépendante d'une quelconque substance illicite qui ne faisait qu'aggraver tous les vices qu'elle possédait déjà. Sa vie prenait un nouveau tournant, définitif, plus rien ne l'a referait revenir à ses mauvaises habitudes, plus rien ne la referait repasser par la drogue et par les états minables dans lesquels elle était, ne serait-ce que pour Alessandra. Leur couple n'avait jamais été modèle, ils n'ont jamais été cette famille que tout le monde envie par le bonheur stable qu'il dégage. Se séparer pour mieux se retrouver ? Ils avaient longtemps penser que cette phrase aurait le pouvoir de résoudre leurs problèmes et nombreuses ont été les ruptures, rien n'avait jamais été aussi définitif que lors de la fuite de Jasmine. La seule période d'accalmie avait été la naissance de leur fille, mais ce n'était que le calme avant la tempête, l'énième tempête. Ce n'était plus la première et ce ne serait sûrement pas la dernière, ces deux-là étaient attirés comme des aimants et n'avait de cesse de remettre le couvert. Pourtant, quelque part en elle, cette fois, Jasmine ne voulait pas que ça soit si facile, elle prenait le risque de perdre son mari à ce petit jeu... Mais, elle était à une période de sa vie où elle avait besoin d'être LA femme d'un homme pas la multi-cocue du quartier dont tout le monde se moque, dont tout le monde a pitié, parce qu'elle est tellement naïve de rester avec un homme pareil. Mais l'amour rends aveugle, il rend tellement aveugle que même durant des mois, JJ s'obstinait à penser que son mari lui était fidèle même si tant de rumeurs circulaient sur lui et ses maîtresses, elle voulait croire qu'il ne lui ferait jamais ça, pourtant, elle savait au fond d'elle, qu'il était comme tous les autres. Un connard. Quand Jasmine repensait à tous les mensonges d'Harrison, à l'aisance qu'il avait eût à lui masquer la vérité, elle ressentait un certain dégoût mais pas pour lui, non, pour elle-même, pour l'avoir cru. Pour avoir pensé qu'il était différent et qu'il l'aimait assez pour ne pas lui faire ce genre de choses. D'ailleurs, ce dernier, affirmait qu'il n'aurait pas pût lui faire ça, qu'il n'aurait pas pu présenter Alessandra à ses maîtresses, elle haussa les épaules, un autre mensonge ? Encore, un ? Un de plus ? Elle n'était plus à ça près, il faut dire. « J'ai pas la preuve que tu l'aurais pas fait, j'ai de moins en moins confiance en toi Harrison, comment veux-tu que j'y crois ? Comment veux-tu que je sache si c'est vrai ? Tu m'as tellement menti... » répondait-elle, blasée. Mais le pire n'était pas encore arrivé, le pire était en train de se produire, alors que JJ lui avait clairement fait comprendre qu'elle ne voulait plus d'une vie où elle ne serait que l'officielle pour masquer les officieuses. JJ n'était qu'une parmi d'autres, elle n'avait plus l'exclusivité, elle en venait parfois à se demander si elle avait été un jour la seule ? Si Harri ne l'avait pas toujours trompé ? Elle ne préférait pas y penser, cette pensée lui serrait la gorge, tout comme la révélation de son mari qui disait qu'il n'était pas prêt à rompre son lien avec "elle", donc c'était une en particulier et JJ pensa tout de suite à Samara. Elle prit une profonde inspiration, le genre d'inspiration qui en signifie tellement dans ces cas-là, c'était un pas en arrière de plus que la jeune femme faisait, un pas de plus vers la sortie. Elle voulait courir, courir loin de lui et pouvoir laisser éclater la peine qui l'envahissait un peu plus à chaque seconde qui s'écoulait depuis qu'elle l'avait croisé. Le cauchemar continuait et ne cesserais donc jamais ?

Instinctivement, la brune baissa la tête, lâchant un faible : « Plus un mot, je ne veux plus rien entendre. ». L'humiliation devenait bien trop grande, elle était beaucoup trop forte pour la faible Jasmine. « Elle a plus d'importance que ce que j'en ai à tes yeux, elle en a de la chance, dis-moi. » commentait-elle, toujours tête baissée, elle ne voulait pas que son regard la trahisse, elle ne voulait pas qu'il lise la douleur au fond de ses yeux. « Si tu veux passer chercher Alessandra tout à l'heure pour être avec elle, tu n'auras qu'à passer à cette adresse après tes cours. » dit-elle, prenant un stylo et un papier au fond de son sac griffonnant sa nouvelle adresse. Si elle avait précisé qu'il viendrait la chercher pour la voir, ce n'était pas innocent, elle ne voulait pas le voir, ou du moins pas plus de cinq minutes. Elle était tellement écoeurée, qu'elle en avait presque envie de vomir. Et c'est sans même un regard, qu'elle tentait de s'éloigner, espérant pouvoir partir avant qu'un drame n'arrive.

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas


Feuille de personnage
► AGE:
► RELATIONSHIPS:
Harrison R. Goodwin
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t750-harrison-goodwin-once-i-don-t-care-about-you-good-luck-getting-that-back http://snowflake-lane.forumactif.com/t725-harrison-y-a-rien-a-la
◗ CELEBRITE : Adam(reallyhot)Levine.
◗ CREDITS : © Tumblr & Bazzart.
◗ ÂGE : 35
◗ STATUT : Dans la merde. Mais vraiment, vraiment dans la merde.
◗ EMPLOI, ETUDES : Une certaine passion pour ruiner ma vie et celles des autres.
◗ ADRESSE : Ma bagnole. Définitivement ma bagnole.
◗ MESSAGES : 383
◗ POINTS : 5661
◗ CURRENTLY :

"So, do it. Decide. Is this the life you want to live? Is this the person you want to love? Is this the best you can be? Can you be stronger? Kinder? More Compassionate? Decide. Breathe in. Breathe out and decide"

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Lun 16 Déc - 8:37



jj&harrisonwhere have you been all this time.

Ce qui était certain c'est qu'il n'était pas en train de marquer des points. Aborder le sujet tabou de sa maîtresse n'avait pas été trés judicieux de sa part mais après tout puisqu'elle exigeait de la sincérité de sa part voilà qui était fait. Elle voulait qu'il arrête de lui mentir et c'est ce qu'il allait faire, quitte à la blesser. Harrison regardait toujours sa femme alors que celle ci lui reprochait de lui avoir tellement menti qu'elle doutait à présent de chacun de ses dires. "J'adore la manière dont tu dis les choses comme si toi tu ne m'avais jamais menti. Tu veux que je te rappelle la fois ou tu m'as fais croire que t'étais chez toi alors qu'en fait tu étais au cinéma avec ce connard de Rick Freeman ? Bon ok ça remonte à 10 ans mais ça reste un mensonge ! Toi aussi t'as eu ta période où tu me rendais dingue j'aimerais que tu arrêtes de faire comme si j'étais le méchant à chaque fois." Harrison mélangeait tout mais il s'en foutait il en avait marre de toujours avoir le mauvais rôle avec elle alors qu'il avait juste dérapé une ou six fois, il n'avait pas envie qu'un jour JJ tienne le discours à leur fille que tout était de sa faute et que si leur mariage s'était révélé un véritable échec c'était parce qu'il était incapable de se contrôler. Harrison avait envie de lui balancer quelque chose dans le genre qu'il ne l'avait pas trompé pour rien que c'était du à leur couple qui tombait en ruine pas cela aurait définitivement détruit toutes ses chances de la reconquérir et pour le moment ils était vrai que malgré la présence de Samara dans son esprit il était fortement tenté par l'idée de recomposer un foyer avec sa femme et sa fille comme n'importe quel couple normal. Mais pour ça il fallait qu'il soit malin et un peu plus manipulateur. Le soucis était que les choses avaient changées auparavant il lui aurait retourné le cerveau en deux minutes mais maintenant il ressentait ce besoin désespéré de sentir qu'elle l'aimait autant que lui. C'était difficile à expliquer mais ses moments en famille lui manquait terriblement, il en avait marre d'être dans le conflit et il voulait juste passer un moment tranquille avec elle, un moment de répit dans ses bras. Parce que oui on pouvait douter d'un tas de choses mais pas de l'amour qu'Harrison portait à sa femme. Ça non ! Pendant son absence il avait rêvé d'elle très souvent et elle lui avait manqué autant que sa fille. Oui, oui autant. Même si bien sûr il avait éprouvé une rage énorme à son encontre parce qu'elle lui avait pris sa fille, ses sentiments étaient demeurés intact. L'amour qu'il lui voulait était une sorte de chose immuable. Il n'était pas sûr qu'un jour il parviendrait à se remettre de l'amour inconditionnel qu'il lui portait, cela avait beau être destructeur il ne pourrait pas envisager sa vie sans elle.

La jeune femme se mît alors à lui ordonner de se taire ne pouvant apparemment pas supporter qu'il parle d'une autre femme en ces termes. "Arrête de dire des conneries Jasmine personne n'aura un jour plus d'importance que toi. Tu es la mère de ma fille et mon premier amour. J'ai tout plaqué pour toi et j'ai accepté ce travail de merde dans cette ville de merde pour ton bien et celui d'Aless alors arrêté de dire qu'elle compte plus que toi." Harri voulait vraiment qie JJ comprenne que la place qu'elle occupait dans son coeur n'etait pas menacée par quique que ce soit il avait fait avec elle ce qu'il ne ferait avec aucune autre. Même si sa liaison avec Samara était quelque chose à laquelle il tenait, ça n'était pas au prix de la perdre, ça ne le serait. Néanmoins lorsque la jeune mère écrivit une adresse sur un bout de papier Harrison haussa les sourcils avant de jeter un regard méprisant à ce même bout de papier. Pour qui le prenait-elle ? Il valait mieux que ça, ils valaient tous les trois mieux que ça. Il se leva du bureau ou il était appuyé jusqu'à alors. Sa décision était prise. "Je veux pas avoir besoin d'un bout de papier pour aller voir ma fille. Tu vas m'y emmener, après tout on sait jamais je pourrais me perdre en chemin." annonça t'il en lui adressant un sourire provocateur avant même que la jolie brune ne puisse protester Harrison prit sa veste et passa son bras autour de sa femme. "Si tu croyais te débarrasser de moi comme ça.." Il pencha alors la tête pour l'embrasser sur la tempe, il s'attendait à ce qu'elle tente de se dégager mais il avait quand même envie de tenter une approche, généralement Jasmine ne lui résistait jamais très longtemps. "Allez arrête de faire la gueule ! On va passer une bonne journée !" le jeune père de famille s'était mis dans la tête de passer une journée en famille. Il voulait profiter de ces instants de sérénités retrouvée maintenant qu'il savait qu'elle était de retour en ville. C'était une nouvelle perspective qui s'offrait à lui et sur laquelle il ne pouvait cracher.
©flawless

_________________
    and suddenly, I become your past
    POURQUOI C'EST PAS COMME D'HABITUDE, ELLE M'ENGUEULE, ME CRACHE À LA FIGURE, JE LUI RETOURNE LE CERVEAU EN TROIS MINUTES, LES DRAPS NOUS CONSOLENT APRÈS CHAQUE DISPUTE. L'IGNORANCE EST L'UNE DES PIRES SOUFFRANCES.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Jasmine J. Goodwin
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur
http://snowflake-lane.forumactif.com/t1104-mon-mari-m-a-tellement-trompe-que-je-ne-suis-pas-sure-d-etre-la-mere-de-mes-enfants-jasmine http://snowflake-lane.forumactif.com/t1102-i-hate-that-i-love-yo
◗ CELEBRITE : minka hot kelly.
◗ CREDITS : © misery mind et tumblr.
◗ ÂGE : 29
◗ STATUT : bonne question.
◗ EMPLOI, ETUDES : assistante d'histoire.
◗ MESSAGES : 110
◗ POINTS : 614
◗ CURRENTLY :
i will always love you

harri

MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   Dim 22 Déc - 13:21


i remember years ago...
with harrisson

Elle l'accusait de mentir comme il respirait et en réponse à cette attaque, Harrison ne trouvait rien de mieux que de lui rappeler un incendie d'il y a dix ans pour une sortie au ciné avec un autre homme. Ridicule, c'est ce que Jasmine pensait, en soulevant les yeux au ciel. « T'as rien trouvé de mieux pour te défendre ? C'est pathétique. » crachait-elle. Elle lui parlait de choses plus concrètes, blessantes et qui faisait partie de leur vie quotidienne et pour seule riposte, il lui balance un truc qui s'est passé y a 10 ans et dont la mémoire de Jasmine avait fait depuis longtemps impasse dessus. Harri était principalement le seul responsable de l'état de leur couple aujourd'hui, bien-sûr que JJ avait ses torts ou plutôt son tort qui avait une proportion énorme : sa toxicomanie. Il y a fort à parier que cette addiction à la drogue, cette dépendance aux substances illicites avait contribué à leur échec amoureux. Si elle n'en été pas sûre, elle essayait de s'en convaincre pour effacer une poignée de culpabilité qui l'habitait depuis des mois, depuis qu'elle savait inconsciemment leur couple à l'échec. Elle aurait tout fait pour recoller les morceaux, tout fait pour qu'ils restent ensemble à tout jamais comme leur contrat de mariage est censé le stipulé. Pourtant elle n'avait pas prévu les infidélités de son mari, elle pensait qu'il l'aimait assez pour se contenter d'elle : foutaise. Il ne l'aimait pas tant qu'elle l'avait toujours imaginé, l'amour de son mari n'était pas aussi fort que le sien. Les occasions d'aller voir ailleurs ne s'était pas faite rare, Jasmine se savait belle et elle avait eu de multiples chances de rendre la pareille à son mari pourtant elle s'était toujours tenu loin des plaisirs extra-conjugaux, depuis le premier regard elle avait sût : elle voulait qu'Harrisson soit son premier et dernier amour et si il devait partir avec une autre femme et bien, elle pensait rester seule avec l'infime espoir qu'il revienne.

Alors qu'elle l'avait attaqué en disant que sa maîtresse avait sûrement plus d'importance qu'elle aux yeux d'Harrison il répondit qu'il fallait qu'elle arrête de dire des conneries et que jamais personne n'aura plus d'importance qu'elle, qu'elle était la mère de sa fille et son premier amour, elle leva les yeux pour le regarder, c'était la première depuis déjà plusieurs longues minutes, son regard était noir, accusateur, il se voulait méchant, perçant, peut-être même blessant. « J'aurais probablement préféré être le dernier, plutôt que le premier. » susurrait-elle comme pour se le dire à elle-même alors que son interlocuteur n'était pas assez loin pour que cette phrase ne passe inaperçue, elle souffla, un mélange de mécontentement et de désespoir. Elle lui avait alors écrit son adresse sur un vulgaire morceau de papier pour pouvoir fuir en paix, pourtant Harrison était résolu à l'emmerder toute la journée, il attendait quoi au juste d'elle ? Il exigeait qu'elle l'emmène voir sa fille prétextant qu'il ne devait pas avoir besoin d'un papier pour la voir. « J'ai pas envie de passer une minute de plus avec toi Harrison, tu peux pas l'comprendre ça ? Retourne t'envoyer en l'air avec ta petite traînée et lâche-moi ! » vociférait-elle. Elle pensait ce qu'elle disait, même si ce n'était qu'à moitié. En réalité, la présence d'Harrison avait un effet quelque part apaisant, bien qu'une fois que sa voix se faisait entendre, cette assurance disparaissait, puisque cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas entendu sa voix autre que pour se disputer. Il passa un bras autour d'elle, oui elle avait espéré pouvoir s'en débarrasser avec facilité, mais c'était sans compter sur le talent d'Harri pour être totalement borné, impossible de lui faire changer d'avis à celui-là ! Elle n'avait pas du tout envie de faire d'efforts pour être agréable avec lui, ni pour passer une bonne journée comme il venait de le suggérer après lui avoir embrassé la tempe. Alors qu'elle restait silencieuse, réfléchissant à si elle devait s'écarter de lui ou si elle devait rester près de lui, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas été si proche de lui. Elle souffla, pas vraiment ravie de l'avoir dans les pattes, mais elle n'allait pas pouvoir faire autrement. Elle entrouvrit une première fois la bouche, avant de la refermer quelques secondes plus tard, elle n'avait réellement rien à dire, rien ne voulait sortir de sa gorge du moins. « Je resterais pas. » annonçait-elle, alors qu'il marchait vers l'extérieur du bâtiment. Elle l'accompagnerait comme il le voulait, mais rien ne l'obligeait à rester après tout, rien ne la forçait à supporter la vue de son mari encore et encore, elle avait beaucoup trop mal pour voir cette esquisse de famille qui n'en était plus vraiment une. Leur situation lui faisait penser à un portrait qu'on avait déchiré, recollé une première fois à la colle, puis qu'on avait encore une fois arraché pour le coller au scotch et ce portrait ne ressemblait plus à grand chose à part à un espèce de néant douloureux.

© EKKINOX

_________________

there nothing like us
Kiss me hard before you go. I got my red dress on tonight dancing in the dark at the pale moonlight. Got my hair up real big beauty queen style, High heels off, I'm feeling alive. Oh, my God, I feel it in the air. Honey I'm on fire I feel it everywhere, Nothing scares me anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i remember years ago... + harri&jj   

Revenir en haut Aller en bas
 

i remember years ago... + harri&jj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. Do you remember me, now ?
» (mack) remember me, for we shall meet again.
» 30 YEARS STILL YOUNG
» November to Remember (ECW) - 4 Novembre 07 ( results )
» I'll always remember - Galway RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOWFLAKE LANE :: WINNIPEG DOWNTOWN :: she is a downtown girl :: Kelvin High School-